Un écrivain, un vrai de Pia Petersen

 

LÀ OU LES LIVRES SONT CHEZ EUX - Février 2013

 

 

Un écrivain, un vrai - Éditions Actes Sud / BabelLogo du site Là où les livres sont chez eux

 

 

Gary vient de recevoir le prestigieux prix littéraire International Book Prize. Son agent, sa femme, son éditeur, avaient tous prévu la suite: il allait devenir la star d’une émission de télé réalité Un écrivain, un vrai. Le concept? Gary écrit son prochain roman "en live" et les spectateurs ont à la fois la possibilité de dire s’ils aiment, et de participer au texte.

Mais très vite Gary n’en peut plus et veut retrouver sa liberté d’écrivain, d’expression, de solitude…

Un écrivain, un vrai de Pia Petersen est un roman plus que réussi, qui aborde deux thèmes. Le premier est la télé-réalité ou les méfaits de notre société de spectacle actuelle. Le deuxième est le processus d’écriture, le marketing de l’édition, la place et le rôle de l’artiste dans cette société du XXIè siècle.

Pia Petersen est danoise, écrit en français et situe son livre à New-York. Certains personnages sont peut-être un tantinet caricaturaux (notamment la femme de Gary, prête à tout pour simplement exister, ou encore la maîtresse Alana, jeune journaliste ambitieuse qui tombe amoureuse pour un simple regard), mais à part cela, elle peint un tableau très juste de notre monde contemporain.

Et elle le fait avec une plume magnifique.

Des thèmes actuels, passionnants, un ton poétique, un voyage à travers New-York, son paysage, ses habitants et leurs habitudes: Un écrivain, un vrai est un roman à mettre entre toutes les mains. J’avoue être un peu perturbée par l’épilogue. La véritable fin est fermée pour le personnage principal mais ouverte pour tous les autres. Elle est surtout ouverte pour le lecteur sur un véritable questionnement philosophique. L’épilogue me semble casser cette voie et de plus, nous empêche carrément d’imaginer une suite pour chacun… J’aime parfois avoir des fins ouvertes pour laisser vivre les personnages à mon gré. C’est un choix de l’auteure de ne pas le faire mais je trouve la forme ici mal venue. Ça ne m’empêche pas pour autant d’avoir grandement apprécié ce roman, que je relirai certainement un jour.